COMMEMORATION ARMISTICE 1914/ 1918

Proposé par l'association ASSOCIATION POURSUITE SOUTERRAINS ANTIQUES ET FEODAUX


Le 19/11/2018
   Le Martinet (30960)


En ce 11 Novembre 2018, tous les villages de France et de ces colonies en 1918, les pays alliés qui ont participé a anéantir l'Allemagne ont commémoré l'Armistice signé par ce pays à 5H15 et cessez le feu effectif à 11H. La signature de ce document a été réalisé dans un wagon restaurant provenant du train d'état major du Maréchal FOCH dans la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne. Plus tard, le 28 Juin 1919, à Versailles, est signé le traité de paix qui met fin à l'état de guerre.

Tout ces combats horribles qui se sont déroulés pendant ces 4 ans de guerre, avec ses millions de morts  qui ont détruit toute une génération d'hommes agés de 20 à 30 ans. La population civile n'a pas non plus été épargnée par cette guerre dont les principaux généraux, qui étaient a la tête, n'ont pas su voir et maitriser les combats qui allaient avoir lieu.

Ils ont envoyé a la mort des soldats qui pensaient que cette guerre allait durer 6 mois et malgré les milliers de morts dès les premiers jours, ils ont continué, car pour ses responsables, attaquer l'ennemi de front était leur principe. Les avancées des uns et des autres n'ayant pas aboutis chacun reprenant les positions de terrains au pris de milliers de morts, la décision fut prise de creuser des tranchées et de s'enterrer. Dès lors, ce fut qu'une immense boucherie, chacun des protagonistes inventait une solution pour tuer l'autre.

Les gazs mortels furent aussi de la partie, les maladies comme le typhus, la tuberculose, la fièvre tiphoîde, la gangrène gazeuse. La gangrène des pieds a plus touché les soldats Français, Italiens et Anglais que les soldats Belges, alors que les conditions de vie étaient les mêmes. La raison, les Belges n'avaient pas le droit d'utiliser les bandes moletières, contrairement aux autres armées et on s'en est rendu compte mais un peu tard.

Ceux qui avaient ces maladies, pour une partie du personnel médical, le blessé de guerre, seul, est digne de considération. Les malades sont considérés comme "volant" la place d'un blessé. Ses camarades blessés bénéficient d'une situation de faveur pour accidents ou infirmités "contractés en service", alors que le tuberculeux a pour unique ressource de s'en retourner mourir au pays natal. Ce n'est seulement qu'en fin 1915 que 45 hôpitaux sanitaires vont être crées, analogues aux sanatoriums civils, loin d'être assez nombreux.

Pendant cette guerre horrible, il ne faut surtout pas oublier les FEMMES qui sont restées à la maison. Elles ont dus remplacer les Hommes à tous les postes, aussi bien dans les champs que dans les usines et s'occuper de leurs familles. Au retour des soldats après la fin des conflits, les Femmes ont dus laisser la place aux Hommes et de retourner a l'emploi qui leur était destiné, c'est à dire la Femme au foyer.

Dans toute cette horrible guerre, j'aimerais vous signaler un moment de détente qui a parcouru nos "POILUS". Ils avaient leur courrier venant d'une mère, d'une femme, d'une soeur, de l'alcool pour le moral mais aussi des chansons. Une d'entre elles a été l'équivalent de la MARSEILLAISE et se nommait " QUAND MADELON". Chanson un peu grivoise mais très reprise par nos "Poilus". Crée par le chanteur BACH le 19 Mars 1914 au café l'Eldorado à Paris. Les paroles sont de Louis BOUSQUET et la musique de Camiile ROBERT.

Le parolier Louis Bousquet est né à Parignargues dans le Gard et a été le premier Maire en 1922 de la ville de Beauchamp dans le Val d'Oise. En 1968, la ville de Beauchamp a inauguré une statue de la "MADELON" qui se trouve a l'entrée du parc de la Mairie. J'ai fait des recherches généalogiques sur Louis Bousquet qui m'ont permis d'avoir des documents d'états civils ainsi que des photos de la part de proches de la famille de Louis Bousquet. Les différentes Mairies que j'ai contactées m'ont écoutées mais celà c'est arrêté La!!!!!

Camille ROBERT, le compositeur de la musique de "Quand Madelon" était chef d'orchestre de l'Elysée. Né a Paris et a résidé a St Raphaël, ville très prisée des artistes tels que Gounod, Maupassant, Picasso, Renoir. A partir d'août 1914, la chanson "Quand Madelon" devenue rapidement " La Madelon", le bouche à oreilles qui a fait de la Madelon un chant militaire et un vrai succès POPULAIRE. Puis des "AVATARS" de la chanson ont été crées, dont la "Madelon de la victoire" et la fin de la guerre, une nouvelle composition de la "Madelon de la victoire" lui fera écho et son auteur se verra décoré de Légion d'Honneur, au grand DAM des amis de Camille Robert et Louis Bousquet, a qui revenait l'HONNEUR d'avoir soutenu le moral des Troupes.


Proposé par l'association :
ASS. POURSUITE SOUTERRAI…

Auteur :
Date de rédaction :

Coordonnées de l'association
ASS. POURSUITE SOUTERRAINS ANTIQUES ET FEODA…

Adresse :
quartier Croix Rousse
30960 Le Martinet


Ce bouton vous permet d'envoyer un message via un formulaire à l'adresse email de l'association.
Nous ne dévoilons jamais les emails que nous avons dans notre base et l'association décidera seule si elle souhaite vous répondre.

Si vous êtes responsable de cette association, nous vous conseillons de tester cette fonctionnalité et de vérifier que vous recevez bien l'email.
Si ça n'est pas le cas, vérifiez que celui-ci n'a pas été classé par erreur dans votre dossier de "spam". Dans ce cas, déclarez-le comme "non-spam" pour recevoir les futurs messages.

Si vous souhaitez changer l'email de contact ou ayez un doute sur celui-ci, vous pouvez nous envoyer un message via ce formulaire.

Coordonnées

quartier Croix Rousse
30960 Le Martinet